Procédés innovateurs créant de nouvelles ressources

  • slide 1
    Procédé innovateur révolutionnaire de récupération des métaux précieux

Ménarik

La propriété Menarik est située à environ 45 kilomètres au sud-est de la ville de Radisson, dans le territoire de la Baie-James.

La propriété forme un bloc contigu de 67 claims situés au milieu du feuillet 33/F6. Ce bloc de claims couvre une superficie totale de 3 061,97 hectares. Ces claims sont détenus à 100 % par la société et aucune redevance ne s’y rattache.

Cette propriété est notamment connue pour son dépôt de chromite enrichie d’éléments du groupe platine, soit du platine et du palladium. Plus de 60 échantillons aurifères de surface ont été identifiés et titrés (teneurs de 1 à 69 grammes par tonne). La présence de cuivre, zinc, plomb et argent peut aussi être mentionnée.

Dans sa plus récente analyse, le géologue Yvan Bussières mentionne qu’il y a cinq types de minéralisation dans la propriété et qu’ils se trouvent dans trois environnements différents. Dans l’environnement constitué du complexe ultramafique de Menarik, on trouve des indices de dépôts stratiformes de chromite, de dépôts de sulfures massifs et des concentrations de nickel-cuivre dans des zones altérées recelant des teneurs variables d’ÉGP.

Dans l’environnement entourant le complexe de Menarik, on trouve des indices aurifères avec de l’arsénopyrite et de la minéralisation de Cu-Zn-Pb-Ag, possiblement associés à une intrusion ultramafique. Enfin, dans la portion sud-ouest de la propriété, se trouve une ceinture volcanique de laves felsiques favorables aux dépôts de sulfures volcanogènes massifs.

La propriété de chromite Menarik est semblable aux dépôts stratiformes de chromite d’âge archéen découverts en Afrique du Sud (horizon UG2 du complexe Bushveld). Les dépôts de sulfures massifs sont similaires à ceux de Merensky Reef du complexe Bushveld, en Afrique du Sud, et à la minéralisation de Voisey’s Bay au Labrador. Les concentrations de nickel-cuivre dans des zones altérées montrent des similitudes avec celles de la propriété Armit Lake en Ontario. Les indices aurifères associés à une intrusion ultramafique pourraient ressembler aux dépôts aurifères d’âge archéen associés à la faille régionale Cadillac-Larder Lake.

Le géologue a identifié 84 cibles de forage, dont 19 sondages sur des axes de chargeabilité et trois forages dans des rhyolites favorables aux dépôts de sulfures massifs. Soixante-cinq forages sont prévus aux cibles recommandées lors d’un précédent rapport, dont 43 sondages dans des zones de chromite (8 400 mètres) afin d’accroître les ressources indiquées existantes. Cela représente une campagne de 18 000 mètres de forage.

La propriété Menarik avait été l’objet d’une entente d’option auprès d’une société tierce qui avait entrepris un programme de prospection de 4 millions $, dont 3,5 millions $ en forages, sur la base des recommandations d’Yvan Bussières. Cette société tierce s’est retirée du projet avant d’acquérir une quelconque participation. La société entend réaliser la plupart de ces forages dans la période de 2013 à 2015.

La somme de 180 000 $ allouée au budget sous la rubrique « Milestones » provient d’un financement accréditif achevé par la société à la fin de 2012. La société entend exécuter 4 ou 5 forages totalisant 1 000 mètres.

Le contenu géologique de cette rubrique a été révisé et approuvé et provient du rapport daté du 7 juillet 2010 par Yvan Bussières, Ing.P., géologie, et personne compétente selon la Norme canadienne 43-101.